J-2

En ce moment, outre la guitare qui est devenu mon dernier hobby à la mode (avant qu’un autre ne prenne sa place ?) et les ketclas, bien sûr, mon super grand kiff est de faire des montages vidéos. Après le film de la Bretagne, j’y ai pris goût et j’essaie de me perfectionner sur d’autres projets en ôtant tout effet superflu, pour chercher plutôt un « rythme ». Ca ne sert à rien mais ça m’amuse au plus haut point de découper, organiser et assembler images, textes et musiques pour fabriquer de petites compilations visuelles de souvenirs. Plus jeune, j’avais des fantasmes de cinéma que je n’ai, heureusement pour le 7e Art, jamais poursuivis mais que j’assouvis aujourd’hui à travers cette modeste occupation.

Dernièrement, j’avais deux trucs sur le gril : une vidéo d’un week-end à Châlons-en-Champagne chez Mimine, avec Papatte et Raph, datant de… 2008 (à cette époque, nous étions encore jeunes et insouciants), pour laquelle, malgré une intro pêchue dont je suis plutôt très contente, je me heurte à une pénurie catastrophique de rushes, et une vidéo pour le site d’Al., que je me devais tout de même de faire, puisqu’elle avait été mon prétexte pour débouler dans sa vie (sans arrière-pensée nécessairement douteuse, hein, juste pour le plaisir de faire sa connaissance).

Il y a quelques semaines, Al. m’avait invitée à venir travailler chez lui sur le montage de son petit film et avait pu constater, non sans effroi et découragement, ma propension à me disperser dans tous les sens et à ne surtout pas faire ce qu’on me demande au moment où on me le demande. Et il s’y était attelé seul.

Mais je n’ai qu’une parole. Et s’il m’arrive d’être parfois souvent (qui a dit toujours ?) (un peu) désinvolte, j’ai ma propre organisation, ma propre façon de fonctionner. En général, je n’arrive pas à travailler sur commande, je végète longtemps, sans réfléchir précisément à la chose. Je la mets dans un coin de ma tête, je passe à autre chose, parfois pendant un temps assez long. Et puis à un moment, à force de laisser les idées traînasser à leur rythme et s’agencer selon leur bon plaisir, quand ça veut, ça vient.

Bon, ça n’est pas sans poser quelques soucis dans la vraie vie de tous les jours : les travaux longs et fastidieux, qui nécessitent de la persévérance et de la productivité, très peu pour moi (hum) ! C’est pourquoi, travailler en agence sur des dossiers à court ou moyen terme, qui demandent plus de fulgurance que d’endurance, est idéal pour moi.

Pour les activités « plaisir » j’ai encore plus de mal à « me forcer », m’astreindre à l’effort. Donc, pour l’heure, exit Châlons, sur lequel je bute bêtement, avant de trouver une solution ou terminer la vidéo en queue de poisson.

En revanche pour TT, après avoir rapidement visionné toutes les vidéos que j’avais en ma possession, j’ai fini par m’y mettre cette semaine, deux nuits non stop d’affilée, comme une grosse geek no-life que je peux parfois être, rivée des heures nocturnes dans l’obscurité de ma chambre devant les mêmes bouts de séquences revues et remontées mille fois différemment pour une synchronisation à peu près valable avec la musique, les yeux explosés, couchée chaque fois à plus de 4h du matin…

Je ne fonctionne que comme ça, à mon grand désespoir, mais le résultat est, me semble-t-il, plutôt honorable. En tout cas, avec le matériel amateur limité dont je dispose : un ordi pourri, Windows Movie Maker et une petite dizaine de vidéos tournées par quelques élèves et moi-même, de qualité très hétéroclite. Il ne reste plus, désormais, qu’à ce que le résultat plaise au principal intéressé et utilisateur de cette vidéo. Peut-être la verrez-vous sur son site à la rentrée, sinon, je la posterai bien évidemment ici.

En attendant, ce matin, comme j’ai bouclé vite et bien tous mes dossiers en cours à l’agence, je n’avais pas grand-chose à faire et j’ai donc bâclé vite et mal en quatre heures une autre petite vidéo (deux fois moins longue que celle pour TT et avec quelques rushes repiqués), histoire de m’amuser, avant de partir en vacances ce soir (eh oui, j’ai finalement posé un jour de plus au lieu de faire semblant de venir au bureau pour m’y emmerder comme un rat mort et être payée à ne rien faire. A moi le ménache, le repassache, le sac de voyache etc., demain, tranquillement, avant le décollache samedi !) Mon hommage à mon petit « Bob Fossettes »… 😉

J’aurais pu vous parler de toutes les sorties que j’ai faites ces dernières semaines : le hip hop à Chaillot (pas mal), Preljocaj à Versailles <(bien, mais…), Les Trois Soeurs au Français (très bien), des films (Tournée (moui), Copacabana (mouais), Toy Story 3 (ouiiiii), à défaut d’Inception, bondé de chez bondé chaque soir), des pique-niques, les retrouvailles avec Mag, une crémaillère, un dîner avec de charmants « Taptimers » que je retrouverai aux ketclas à la rentrée, etc. etc.

Je pourrais aussi vous parler des cours de guitare avec Fabrice qui m’enchantent, de ma recherche (molle) d’appartement à acheter (d’ailleurs, je cherche un 3 pièces d’au moins 60 m² vers le 11e ou le 13e voire le Parc des Buttes Chaumont), de nos projets artistiques (ha haaaaa !) et ludiques (voyages à NYC et Milan l’an prochain, rêves d’Ecosse et de petit « tour de France » à vélo) avec Al., de nos réalisations culinaires, de tant de choses qui occupent mon temps de cerveau disponible !

Mais tout cela, je n’ai plus trop le temps de le commenter : je le vis, je le savoure, je m’amuse, je profite.

Samedi, je m’envole donc retrouver le claquettiste de ma vie pour trois semaines entre montagne catalane et, bien sûr, mer, car des vacances sans bleu, sans vagues, sans sable, ne sauraient être, à mes yeux, des vacances. J’ai envie, j’ai hâte de bouger, de me bouger, de prendre l’air, de prendre le large, de quitter Paris, de changer de vie.

Bonnes vacances ! A la rentrée pour le roman photo de la mort qui tchue ! 😀

Désolée pour la qualité médiocre, dûe aux différentes sources de vidéos, de qualité et formats divers et variés !…

2 comments / Add your comment below

  1.  Ca me donnerait presque envie de m’y remettre !…  😉 (encore que je brûle de honte en me voyant m’agiter avec raideur  dans la première partie de la video)

  2. Ah ça serait cool que tu reviennes (même si on passe en deuxième niveau) ! Il faut s’accrocher quand même un peu car ça devient physique, mais gratifiant aussi quand tu arrives à faire un pas un peu compliqué qui claque bien 🙂

    Sinon, il reste les stages initiation, si certains d’entre vous veulent y aller, je vous accompagnerai ! 😉

Laisser un commentaire