C’est fort, ah !

Pendant que la Schtroumpfette et son Schtroumpf Costaud se prélassent maritalement aux Seychelles (d’ailleurs c’est OU les Seychelles ??!!), d’autres bossent Madame ! Moi par exemple. Certes, ça n’arrive pas souvent mais quand ça arrive, ça ravive.

Ma première semaine chez Sephonnaud se termine et, ma foi, après 5 jours de dur labeur en pantalon et t-shirt moule-bourrelets, avec du fond de teint Christian Dior et du rouge à lèvre prostiputien sur la tronche, je peux vous dire que je m’amuse plutôt bien. D’une part, j’en apprends chaque jour un peu plus sur les parfums et ça, il faut bien le reconnaître, c’est passionnant. D’autre part, parler aux gens, leur sourire, les informer, les servir, bref, le contact humain en général m’est tellement naturel (voire nécessaire) que cela ne me demande aucun effort. Les quelques clients hautains ou désagréables ne font pas long feu devant le pourcentage de personnes aimables – sinon amicales – que j’ai, pour l’instant, eu la chance de servir. Touchons du bois.

On pourrait sans doute me prendre pour une ravie de la crèche, à voir le sourire glossy que j’étale à longueur de journée sur mon visage outrancièrement fardé. Mais je ne me force même pas : j’adore voir du monde. Cette multitude de visages, cette diversité de styles, de cultures, de langues, cette foule en mouvement dont je frôle à peine l’existence me fascinent. Le monde me paraît immense et excitant et frustrant. Toutes ces vies qui s’ignoreront toujours et qui se retrouvent, pour quelques secondes, côte à côte ! Moi qui ai toujours adoré imaginer, derrière les fenêtres éclairées, la vie des autres, je ne peux m’empêcher de m’émerveiller devant un tel flot quotidien de destins épars. Je me sens comme une fourmi dans un monde vivant, follement vivant et, quelque part, ça me plaît. J’ai l’impression étrange d’avoir une petite place, même minuscule, parmi toute cette vie.

En fin de compte, malgré mes appréhensions, être « conseillère parfums » (bah voui, « vendeuse », c’est trop péjoratif, hein !), cela ne me stresse pas tant que ça ! Je dirais même que cela me plaît plus que d’entrer des données à longueur de journée dans une base informatique !

Et puis, il y a de bons moments de fous rires : comme lorsqu’un saoudien, visiblement très riche, qui me saoule pour avoir deux sacs (moches) Nina Ricci en cadeaux, me remercie princièrement avec… un (vieux) bonbon ! o_O’ Ou bien quand ce client qui m’explique en long en large et en travers qu’il hésite entre deux parfums pour sa copine s’exclame, alors que je n’ai fait qu’acquiescer diplomatiquement à ses choix : « C’est incroyable ! Je vous ai expliqué ce que je recherchais et vous avez tout de suite compris ! Vous êtes formidable ! Merci beaucoup pour vos conseils ! » (Quels conseils ???!!!)

Il y aurait tant à dire ! On croise de tout à Sephonnaud. C’est la comédie humaine dans toute sa splendeur ^^

Cela dit, je ne pense pas faire ce métier toute ma vie. La raison principale étant que c’est mortellement crevant : tenir debout et en marchant 7H (ou pire) d’affilée avec seulement une pause d’une heure dans la journée pour se changer, aller déjeuner, se rechanger et se remaquiller, c’est un rythme de dingue. Et je crois que je ne me ferai JAMAIS à ce mal de pieds atroce qui me donne une seule envie lorsque je rentre chez moi : prendre ma douche et m’écrouler sur mon lit comme un vieux cachalot échoué.

Ensuite, les horaires ultra flexibles ne facilitent pas la vie de couple : par exemple, cette semaine, je vais bosser quasiment tous les jours (dont samedi et dimanche) à partir de 15H jusqu’à 22H ou minuit. Olé ! Donc pour l’instant, adieu sorties et amis (et en plus je vais manquer plein d’épisodes de plus belle la Vie, aaarrrggghh !!!) J’espère trouver rapidement un rythme de croisière qui me permettra de concilier harmonieusement le vaste monde de Sephonnaud et mon petit monde personnel.

J’ai commencé la guitare, en autodidacte – comme d’habitude – et, bon sang, ce n’est pas si facile que ça (le mec qui arrive à faire du premier coup l’accord de fa sans se péter les doigts, je lui dis bravo !) Je m’astreins aussi à courir deux fois par semaine autour de mes petits pâtés de maison. 20 minutes de course à un rythme soutenu (pour moi, hein) ! Ca compense les trop nombreux Quick que j’ai mangés cette semaine ;-s

Et par la force des choses, j’ai retrouvé un cycle de sommeil à peu près normal : 6 ou 7H en moyenne. Finies les nuits de 4H : à 23H, mémé nemo est au lit, à moitié somnolente, devant Téléchat ou un bouquin, bon ou mauvais. Ca me fait peur, ce train-train. Manquerait plus que j’aie un gosse, tiens, et c’est parti pour la vie de famille bien réglée comme du papier à musique ! Yuuukkkk !!!

Voilà pour ma nouvelle petite vie qui a débuté lundi dernier et qui, si tout va mal, se terminera à la fin du mois.

Sinon, hier, à la séance de quand j’étais Chanteur film abyssalement vide et canyonement chiant (Depardieu ne le sauve même pas, quant à Cécile de France, certes fort mignonette, elle doit aligner trois phrases en tout, entre deux sourires larmoyants censés suggérer subtilement son indécision sentimentale), Matt et moi avons vu dans la file d’attente : Jean-Pierre Jeunet !!! Trop bien !!! Je crois que je n’étais pas la seule à l’avoir reconnu mais personne n’osait lui parler. En même temps, là est toujours la question : pour dire quoi ? « Aaaahhh, j’ai détesté la Cité des enfants perdus… et Amélie Poulain ça craint ! » ? ^^

Et encore mieux : aujourd’hui, à Sephonnaud, en me baladant dans les rayons, je vois de dos un type mal fagotté (vieille veste noire et pantalon mou beige) dont la coupe de cheveux m’évoque David Lynch. Nonchalamment, je m’approche pour voir à quoi peut ressembler le sosie du dos de David Lynch et… crévindieu ! C’est-y pas possib ! C’est David Lynch himself ! En train d’acheter Hanae Mori pour sa… jeune compagne… ou fille… (je pense plutôt à compagne vu la tape familière qu’il lui a collée sur la fesse mais bon… il me semblait qu’il avait la même compagne depuis des lustres…) Tétanisée de bonheur, transie d’émotion, je le regarde, mes petits yeux dardant mille coeurs à son attention. Il se tourne vers moi, je lui fais « hiii » toutes dents dehors et, avec un charmant sourire, il me répond : « hiii ! » – je sais, c’est un dialogue palpitant. Je suis persuadée qu’il sait que je l’ai reconnu car personne autour de lui ne semble faire attention à sa personne et je suis la seule à sourire bé(a)tement devant lui.

J’échaffaude mille plans pour aller lui parler et puis, comme une baudruche, je me dégonfle, toujours scotchée à quelques pas de lui par sa présence magnétique. Quand il part en caisse, vite, je cherche quelqu’un pour partager ma joie d’avoir dit « hiii » à David Lynch, quand même, merde, ça ne se reproduira peut-être plus jamais dans ma vie, ça !!! Et là : intense déception !!! Fruitopia (qui adore Lynch aussi) étant parti depuis 5 minutes, je me rends compte que PERSONNE en dehors de lui ne semble connaître David Lynch. « Mais siiii, Elephant Man, tu sais bieeeeen !!! »

RhhaaahhhHHaaaaAAAhhhhhhHH !!

Honnêtement, il n’y a rien de plus déprimant que d’être heureuse toute seule.

8 comments / Add your comment below

  1. Pouic-pouic, je viens seulement de comprendre le jeu de mots du titre… *___*

    Anyway, glad to see you are still vivante, and happily so. J’ai failli venir te faire des coucous (j’ai trop envie de voir nemo maquillée en prostiputienne, et maintenant que j’y pense, si je viens, j’apporte un appareil photo et je rouvrirai temporairement mon blog EXPRÈS !!!), et pis j’ai eu la flemme. Méééé, ça n’va pas tarder ! Bonne nuit madame !

  2. Bin je sais pas si ça sera ultra passionnant, c’est me faire beaucoup d’honneur quand même, ah ah. En tout cas, si tu passes, ne viens pas demain ni vendredi car ce sont mes journées off (yeah !) En revanche, le reste du temps, à partir de 15H ou 20H (sauf mercredi) je serai au magasin !

  3. J’étais sur que ces conn***es ne savent meme pas qui est Lynch!!! I’m green of rage, comme dirait une certaine Sonia (après avoir demandé à un caissier si elle pouvait faire la détaxe à un Belge!), je lui aurais demandé un autographe…Ce n’est pas Paris Hilton, mais presque 🙂
    Je l’avais vu pendant son fameux concert de 20 minutes au festival des Inrocks, il y a quelques années, après Beth Gibbons de Portishead (je précise pour Manu :),mais bon, j’aurais adoré voir ta petite tête heureuse (je précise qu’elle/Nemo n’a pas du tout l’air d’un travelo thailandais – je l’ai pas encore personnellement maquillée-, elle est plutôt sexy, féminine et avec le « twist » américain à la ‘Liv Tyler pour Givenchy »

  4. Héhé, nous aussi nous étions au concert de BlueBob, quelle plaisanterie ! Dire que j’ai l’alboum chez moi (que je n’écoute jamais…) J’étais même venue à Paris limite exprès pour ça, moi ! Matt doit avoir 2-3 photos de David quelque part prise lors de son salut final un peu hué quand même.
    La détaxe à un Belge ?!! 🙂 🙂 🙂 Je vois très bien qui est Sonia, au départ, d’ailleurs, je l’avais un peu confondue avec Christelle *_*
    En tout cas, merci pour le filon mon petit coco. Grâce à toi, je revis et mon compte en banque aussi. Sans ça, vous eussiez pu me croiser quelque soir de septembre le long de la Rue St Denis avec mes copines aux mollets galbés et à la voix mâle… ^^
    Il est vrai que j’ai un petit air de ressemblance avec Liv, on me le dit souvent ah ah ! Btw la nouvelle égérie pour Ange ou Démon de Givenchy est Marie de Villepin, fille de… 🙂

  5. coucou,
    moi aussi je suis à un tournant et c’est pas facile de toujours négocier les virages…
    mais c’est toujours trés excitant
    ps: est tu allé sur le blog de mon éminante soeur j’ai l’impression de ne plus pouvoir y accéder…. (par ton lien et par google)
    bisou courage
    ps: quand est ce qu’on se fait une p’tite soirée ?

  6. Belegaer, je croyais que tu commençais en CDI après ton stage ! Retournement de situation ? On t’a pas fait le coup de « oups, on peut plus vous garder » quand même !
    Pour le blog de la Schtroumpfette, j’y suis allée pas plus tard que ce matin !
    Et pour la soirée… Bin quand j’aurai des soirées, je te le dirai 🙂 Je compte organiser ma sempiternelle soirée de saison d’ici fin octobre ! On en reparle et on essaie de se revoir avant !

  7. Coucou, en fait en pleurant un peu j’aurais pu rester dans ma boite mais je ne préfére pas , car le boulot qu’il me propose ne me plait qu’a moitié.
    du coup je peut aller à la concurrence en demendant un salaire plus élevée que je trouve même indesant pour une petite provinciale…
    voila je suis en phase de recherche d’emploi (en fait plus de gens me trouve plutot que je les cherches) je suis en train de m’inscrire à la fac pour garder mon vaiseau spatial de clignancourt et pour couronner le tout j’ai un mémoire à rendre le 25 …(je j’ai a peine retoucher la joie totale quoi…)
    mais bon je gére et quand je gérereai plus je serait bonne pour l’asile 🙂

  8. Bon, on en parle on en parle, mais moi j’aimerais bien voir la tête de Nemo en vendeuse… Tu veux pas t’autoprendre en photo et mettre la photo sur le blog? 😀

    Sinon moi j’ai bien aimé Depardieu en chanteur, je l’ai trouvé touchant. Et je trouve le regard sur ces chanteurs de bals totalement dénué de cynisme, c’est plutôt agréable.

    Sinon moi je travaille pas à S*****a, je travaile dans L’E******** ********e. Pas de pub.

Laisser un commentaire