Mercis

  • A mes chers parents, pour m’avoir fait découvrir, assez tôt, l’enchantement du cinéma et du théâtre et avoir développé en moi une certaine forme de curiosité et une « faculté d’émerveillement » qui remplissent ma vie de choses belles et d’instants magiques. Avec eux, Elisabeth Macocco, Marcel Maréchal, Ariane Mnouchkine, Philippe Caubère… furent mes premières émotions et amours théâtrales. J’espère un jour pouvoir offrir à mes propres enfants autant de bonheur culturel.
  • A Baz, pour m’avoir généreusement et patiemment ouvert les portes de la connaissance de la danse, un monde qui m’était inconnu et incompréhensible jusqu’à mon arrivée sur Paris. Grâce à elle, j’ai eu accès à d’autres créateurs passionnants (James Thierrée, Angelin Preljocaj, Akram Khan, Sidi Larbi Cherkaoui…) que je me fais un plaisir de faire découvrir à d’autres à mon tour.
  • A Télérama, mon « guide spirituel culturel » hebdomadaire que je lis depuis que je sais lire environ et qui m’a fait connaître, entre autres, Philippe Genty, Julie Bérès… Lui et moi ne sommes pas toujours d’accord, mais souvent, il m’a fait passer de beaux moments.
  • A Merry : nos échanges animés m’incitent à voir d’autres choses, me dévoilent encore d’autres univers (Camille Boitel, Joël Pommerat)…

 

Laisser un commentaire