Aux disparus de ces deux derniers mois, qui m’ont été chers, à un moment ou un autre. Alzheimer, le cancer ont eu raison d’eux, parfois trop tôt, parfois trop tard. J’ai souvent pensé à eux, est-ce que ça compte quand même, quand on n’a pas été fichu de faire plus ou mieux, par lâcheté, par timidité, par égoïsme ?

%d blogueurs aiment cette page :