Est-ce parce que j’ai frôlé la cata, ce soir, au Théâtre de la Ville, que j’ai savouré mon Raoul avec plus de plaisir qu’il y a deux ans ?

 

Au bureau, par Zibeline (souris + Paint) et moi (touchpad + Gimp).

Un petit mot pour vous encourager à aller voir Dernière séance de Laurent Achard, un slasher français à la fois film d’horreur (un peu) et film d’auteur (beaucoup).

%d blogueurs aiment cette page :