Une rentrée mouvementée

Ecosse, août 2011 © nemo

Et voilà, les vacances, c’est bel et bien fini. Après deux semaines dans les somptueux Highlands écossais (un petit film est en préparation) et une semaine à paresser au bord de la piscine et de la mer, me voici de retour sur Paris.

La rentrée a été violente : reprise du boulot au quart de tour avec stress et tension, inscriptions aux activités extra-professionnelles annuelles…

Pas eu le temps, du coup, de me pencher sur la saison théâtrale et dansesque 2011-2012, même si j’ai déjà nos invitations pour Quartier lointain, d’après Jirō Taniguchi, au Théâtre Monfort, Sul concetto di volto nel figlio di Dio de Romeo Castellucci, Birds with Skymirrors de Lemi Ponifasio, dont Tempest: Without a body nous avait précédemment intrigués et fascinés, Raoul de James Thierrée (pas sûr que j’y retourne, mais sait-on jamais…) et, bien sûr, Savion Glover, tout ça, au Théâtre de la Ville. Merci, comme d’habitude, à Baz. Je croise les doigts, sans trop d’espoir, pour le Berliner Ensemble, mais bon, n’en demandons pas trop non plus, hi hi.

Dans mon collimateur, le Cendrillon de Joël Pommerat, le Bloed and Rozen de Guy Cassiers et Tom Lanoye. Pour le reste, je ne suis au courant de rien et ce n’est pas tragique. Il est fort probable que je lève un peu le pied sur les spectacles cette année. Pour deux raisons.

D’une part, parce que je suis blindée d’activités en tous genres quasiment chaque soir : guitare, zumba, claquettes deux fois par semaine dans la mesure du possible – avec Al., bien sûr, mais aussi Rhea, une nouvelle amie from England, ce qui ajoute du fun à la chose -, jogging hebdomadaire, duo piano/flûte re-avec Rhea. Je ne sais même pas quand je vais avoir le temps de jouer du piano et de la guitare, justement…

D’autre part, parce que j’ai très envie de monter un projet dont je rêve timidement depuis des années – et que cette année sera l’année de l’étude de faisabilité avec Baz.

2011-2012 sera donc plus sportive et studieuse que les années précédentes, sur bien des plans : c’est ma résolution de rentrée et je compte bien m’y tenir.

En attendant, j’ai profité aujourd’hui de la Journée du Patrimoine pour emmener Mimine et Rhea faire une croisière sur la Seine et, nonobstant le vieux pervers qui nous a abordées (et moi, attrapé l’épaule ! Yuk!) sur le ponton, ce fut très cool !

Espérons que les 12 prochains mois soient tout aussi sympathiques. Mais je n’en doute pas puisque je vais y travailler.

A suivre…

Laisser un commentaire