9 comments / Add your comment below

  1. Pitiéééé! Je DETESTE les hommes en short (surtout avec des chaussettes!), en particulier en ville: il n’y a RIEN DE MOINS EROTIQUE (oui, même  toi, Valentin, qui es joli garçon ;-)). A Dakar où il faisait 50 ° à l’ombre parfois, à Mexico idem à la fin du printemps, je n’ai JAMAIS vu un autochtone en short (contrairement aux touristes), sauf sur un stade ou sur un court de tennis: donc, je te rassure, on peut survivre en pantalon (clair, en toile, etc.) même en cas de canicule! Et , élégamment vêtu contrairement aux autres, en profiter pour draguer .:-)

  2. cuauthlie :

    oui mais il n’y a pas que la chaleur, le short est pratique, on le met hop pas de bouton, de zip et compagnie

    gain de temps
    d’ou le succés aussi du survetement

  3. Cuau >> Merci, la photo a été prise par P.O. J’ai l’air vieux, je trouve, mais bon, normal, le temps passe.

    Rom’s >> Félicitations à l’heureux papa. Un garçon, une fille, la chance. Je t’envoie mes coordonnées en privé et, oui, on n’y mange pas mal à l’Ouest (et on attend beaucoup). Un peu cher néanmoins pour ce que c’est, j’imagine qu’on paie le label Bocuse 😉

    Valentin >> Vivent les shorts ! 😉

    Cuau >> Marrant cette phobie des shorts, moi je trouve ça mignon les mecs en short (pas le short de sport bleu pétant en lycra, hein) ou bermuda. Je connais aussi des gens qui ne mettent pas de slip sous leur short ! Et ça, c’est encore plus… comment dire… hi hi…

    Elaïse >> Clair qu’elle l’était !

     

  4. Valentin: l’argument » confort » est à considérer, certes. Mais à ce compte-là, un bon pyjama…D’ailleurs, ce temps gagné, tu en fais quoi?

    Céline: je persiste! Ces temps-ci, on voit fleurir à Paris cet abominable short masculin « de saison », longuet aux genoux, et tous les mecs ont l’air bas du cul, on croirait même parfois qu’ils portent des couches… Pouah!

    Ou alors, assumez, amigos (Valentiiiin!), et si vous avez de belles jambes, surtout pas torses, montrez-les hardiment, en portant un short TRES COURT, d’où émergeront de belles cuisses bronzées! Là, nous voilà dans un autre registre, et la courbe « érotisme » remonte en flêche. 😀

Laisser un commentaire