La belgitude des choses

Après la Bretagne la semaine dernière, le concert enlevé et pétillant de Mathieu Boré mardi soir, le spectacle de butô hypnotisant (un peu soporifique aussi : il faut être en condition pour l’apprécier à sa juste valeur) d’Ushio Amagatsu avec sa compagnie Sankai Juku au Théâtre de la Ville mercredi, une soirée cabaret par une école d’art vivant suivie d’un restau avec un pote d’Al. jeudi et un restau indien vendredi, Al. et moi sommes partis samedi matin à Bruxelles pour y passer deux jours, y visiter l’expo El Greco et y revoir (de mon côté) quelques amis locaux : Tibo, qui nous a gentiment accueillis mais aussi La Princesse au Petit Pied et Betty, ex-membres de feu le forum Serge Lutens.

Retrouvailles lutensiennes, donc, en dépit de l’absence de Cuau, Manolo ou encore Muse. Balades dans Bruxelles. Du rire et du gras (pizzas suintantes d’huile, frites au ketchup et croustillons en sus pour Tibo, burp). L’expo à la fois jolie – quelques pièces magnifiques d’El Greco – et décevante – trop peu de toiles du Maître, beaucoup trop de son atelier ou de ses « suiveurs ». Du soleil et quelques gouttes entre lesquelles nous sommes miraculeusement passés…

C’était bien.

3 comments / Add your comment below

  1. Cuau a bien reçu la carte tout à l’heure, merci! 🙂

    Elle est d’ailleurs un peu paf ( suite à un repas très arrosé), et  vient du coup  de claquer avec délices  du  fric qu’elle n a pas (enfin, pas assez) dans un sublime top D. van  Noten, en pensant à vous (dans des effluves de <i> Santal de Mysore</i>, of course).

    A part ça, on se voit quand? 😉

  2. Je précise que la carte a été choisie par Tibo, hein 😉

    Le tas, c’est moi (sous les draps) lors d’un petit coup de mou chez Tibo.

    Oui, on se voit quand ?

Laisser un commentaire