Sherlockette Holmes doit s’améliorer

Bonneuh mère ! J’ai passé une journée tellement EX-CEL-LENTE (même si j’ai aussi eu ce soir la honte de ma vie, je crois) qu’il serait presque indécent de vous la raconter. Mais comme ce blob est, au fond, l’indécence même et même, l’obscénité incarnée, je vais me gêner, tiens 😀

Déjà, ce matin, alors que je sortais du centre commercial, un jeune homme (plutôt sympathique et au prénom très amusant) m’a interpellée et a tenu à me laisser son numéro de téléphone pour que j’aille prendre un verre avec lui, un jour. Comme cette fois il ne s’agissait pas d’une proposition directe de « fuckfriending », j’ai accepté, en me disant qu’il était peu probable que je l’appelle. Néanmoins, cela m’a mise de bonne humeur pour la journée.

Après-midi, appel de Nico, un revenant lyonnais, juste avant que je décolle pour mes retrouvailles avec le petit Kim. Le rendez-vous étant à Palais-Royal, j’en ai profité pour faire un détour rapide par les Salons du Palais Royal Shiseido qui, évidemment, étaient fermés. Nous sommes passés par la rue Sainte Anne, pour entrer dans un « combini » asiatique tout neuf et tout pimpant, puis nous nous sommes posés à la Brioche Dorée de l’Opéra pour discuter tranquillou. Il m’a ainsi expliqué la théorie du bouquin de dessin qu’il est en train de lire : Apprendre à dessiner avec le cerveau droit (ou quelque chose comme ça) (de droite, pas à l’endroit), hyper intéressant car il a formulé des choses que je ressens lorsque j’essaie de dessiner des objets ou paysages qui me paraissent insurmontablement compliqués. Une heure plus tard, Ishmael nous a rejoints et mes deux compagnons de caffè latte ont fait connaissance, jusqu’à ce que Mimine ne vienne compléter le quatuor. Nous avons bien ri et au final, j’ai essayé de motiver tout le monde pour passer le Réveillon ensemble (ouais, je suis à fond, mais en même temps, c’est moi qui organise, faut bien que je m’investisse un minimum.) Je sens qu’on va finir 2009 en beauté.

Au moment de nous quitter, Kim qui partait dans un sens, m’a soudain littéralement sauté dessus pour me chuchoter crier à l’oreille : « ROBIN RENUCCI va passer à ta gauche !!! » Robin Renucciiiiiiiiiiii avec ses petites lunettes à monture noire nous a très bien entendus en passant à notre hauteur. Je l’ai regardé partir avec un air béat. Encore un micro bonheur volé au hasard ^^

Après un rapide détour par la case chez-moi pour me reposer trente secondes, redépart pour Belleville pour y retrouver Allan, le prof de claquettes. Allan, Alain. Bon, au final, ça ne servait ABSOLUMENT À RIEN de transformer en panique son prénom sur ce blog car c’était trop tard : IL – L’A – LU *_________* (consternation du public, vive émotion et suspense insoutenable…)

EEEEH OUIIIII.

Sherlockette est imbattable pour faire des recherches sur votre nom, votre vie et tout ça. Sauf que, comme elle est un peu bêbête et fofolle aussi, eh bien quand elle donne ses tuyaux à ses malheureuses victimes pour les rassurer, elle oublie de vérifier que son propre blob n’apparaît pas lui-même dans les moteurs de recherche. A priori, il est impossible de trouver mon blob à partir de mon vrai nom. En revanche, en tapant les noms que je n’ai pas modifiés (Allan était l’exception, je pense), on le trouve très vite. Et donc Allan (allez, je garde le pseudo, ça lui évitera la lose – et à moi aussi !!! – si d’autres élèves font des recherches sur lui), quand il a vu que j’avais trouvé tout ça sur lui rien qu’en tapant son nom + claquettes dans Gogol, il a voulu essayer. Et là : ô divine surprise… Les délires de votre « serviteuse » apparaissaient en première page. Il a cliqué et il a halluciné.

Voilà donc comment, ce soir, j’ai dû piquer le fard le plus énorme de toute ma vie, pourtant déjà pas mal remplie de moments d’embarras voire de honte. Mais là, je crois que, pendant quelques secondes, j’ai juste eu envie de disparaître de la surface de la terre. Sauf que ça n’a pas marché et que je suis restée bêtement devant mon poulet à l’estragon à rougir jusqu’à la pointe des cheveux lorsqu’Allan m’a dit avoir lu mes articles (il a même ri que je l’appelle Allan) (d’ailleurs ce surnom a fait rire Kim, Mimine et Ishmael aussi qui le voient maintenant en « bad boy » ou « Allan Quatermain » ou le « méchant dans Tintin »…) (Qu’ils sont bêtes !!!)

On se marre dans ma vie, hein. Argh.

Finalement, on ne meurt pas de honte. Et finalement (bis), c’est tant mieux. Parce que j’ai passé une soirée vraiment hyper sympa. Avec la confirmation de ce que je pensais : Allan IS cool. On a bu un verre et dîné et surtout beaucoup parlé au Baroc’, un petit bar très joli (mais peu rempli ce soir) avec de la musique live. Puis il m’a proposé d’aller voir un spectacle de claquettes, « Tapage nocturne » au Comedy Club (ouiouioui le truc de Djamel). Et je me suis retrouvée avec mon prof de claquettes à regarder des claquettes de 23h30 à 1h30, tout en me demandant, un peu flottante, comment je faisais pour me fourrer dans des situations aussi surréalistes et en même temps aussi chouettes. Le spectacle était génial, avec des pointures en tapdance et en improvisation, jazz, percussions corporelles, enfin, je suis sûre que vous auriez adoré. Ca m’a carrément scotchée et en même temps donné plus que jamais envie de rêver d’atteindre cette aisance.

On s’est quitté un peu à l’arrach’ pour que je puisse prendre un taxi (petite séance de dragouille habituelle par le taximan sur les asiatiques – pffff…) et puis voilà, à samedi, quoi. Normal. Tout est bien. Tout est très bien.

Nan mais ho.

La vie, c’est trop génial, non ???

2 comments / Add your comment below

  1. J’adore ton petit dessin, j’aime faire des claquettes -enfin, j’aimerai encore mieux quand je saurai mieux- et j’aime bien Alain (pardon, Allan)…

    Oui,  la vie est belle, ou presque, singing in the rain 😉

  2. Cuauh >> Merci pour le dessin, j’en ai fait plein cet après-midi pendant une réu tel. Un petit loup qui fait des claquettes 🙂

    Qui pourrait ne pas (bien) aimer Allan ?

    Quant aux claquettes, il faut y croire. Moi aussi, parfois je me dis vivement dans 1 an que je sache déjà faire un peu des claquettes (+ que j’aie trouvé un type bien, que j’aie été augmentée (etc. etc.) Hé Hé…) (comme Calvin dans Calvin & Hobbes qui s’envoie dans le futur pour avoir fini son devoir alors que le Calvin du futur attend que le Calvin du passé ait fait le boulot… LOL.)

Laisser un commentaire