Aujourd’hui, j’ai répondu aux Nunuches qui me demandaient pourquoi, moi, j’avais le droit de prendre la caméra de l’agence le week-end pour mon usage personnel, que c’était pour faire du porno amateur. Et que c’est pour ça que Nobru (le grand boss) me donne la permission de temps à autres (en fait, j’ai oublié de lui demander, mais bon, c’est moi qui gère ce matériel, donc…).

Bah oui, c’est vrai, les claquettes, c’est hyper érotique, non ? 🙂

20h et quelques dans le métro, ligne 7, direction Place d’Italie. Je monte à Opéra. Dans la rame, il y a un clochard, on le repère immédiatement à l’espace que les gens ont spontanément mis entre eux et lui.

Tu voudrais savoir, hein ?

Faut que quelqu’un, doué en mathématiques si possible, m’explique quelle était la probabilité, aujourd’hui, alors que je me rendais EXCEPTIONNELLEMENT au cours de claquettes bien plus tôt que d’habitude pour retrouver Cuauh, déjeuner et discuter avec elle de tout et de rien (« mais pas de rien du tout ») (argh, maintenant, c’est devenu une expression-tic), pour que je tombe pile-poil dans le métro sur le prof de claquettes (Allan, donc, la nouvelle star de ce blob) qui était lui aussi en avance (et pas qu’un peu, puisque Cuauh et moi avions rendez-vous à 12h30 pour le cours à 14h) !!??

Bonneuh mère ! J’ai passé une journée tellement EX-CEL-LENTE (même si j’ai aussi eu ce soir la honte de ma vie, je crois) qu’il serait presque indécent de vous la raconter. Mais comme ce blob est, au fond, l’indécence même et même, l’obscénité incarnée, je vais me gêner, tiens 😀

J’ai proposé l’autre jour à Benj’ d’envoyer un CD d’Ane B. à DMDM – et plus particulièrement R. Oeuf corse. On sait jamais, si la demoiselle pouvait passer dans l’émission ?…

%d blogueurs aiment cette page :