It’s tap(dance)time!

Les copains, les copains, les copaiiiiiiiiiiiiiiins !!!!

Je crois que tous les samedi, ce sera le même refrain, mais p***ain, les claquettes, c’est trop bien (poil aux mains, peau d’lapin !)

Deux stages l’an passé plus quatre cours depuis la rentrée et je suis de plus en plus fan !! Rien ne dément mon enthousiasme, pas même ma raideur ni ma maladresse (ah la la, tenir en équilibre sur un step pour faire un scuff, trop, mais troooooooop duuuuuuur !) Pourtant, la semaine dernière, après mon break madrilène, j’étais complètement démotivée, sans aucune envie de reprendre (ça, c’est mon petit côté mollasson). Et puis je me suis forcée – normal, j’ai payé d’avance – et à peine avais-je enfilé ces souliers au son jouissif qu’un sourire benêt s’est fiché sur mon visage pour ne plus me quitter durant une heure !

Aujourd’hui, même heure, même punition. Arrivée un peu à la bourre, comme d’hab’, pile au moment où le cours commençait sur le scuff (frappe brossée avant du talon). La banane pendant une heure. Et pourtant, j’en ai bavé : ça commence à devenir assez physique (car technique), mais plus on apprend de pas et plus, forcément, on s’amuse. En plus, on a tap dancé sur « Back to Black » d’Amy Winehouse ! C’était… pfffiiouuuu ! et même wooowww !

Comment vous dire que c’est… génial ! Euphorisant ! Tout simplement formidable !

Moi, c’est ma petite bouffée d’air frais de la semaine : j’attends chaque samedi avec impatience, juste pour retrouver Allan (et Claudine) et bouger ma petite graisse en rythme avec mes chaussures qui font du bruit. J’adore. Une heure par semaine, c’est bien trop peu. J’espère pouvoir y aller lundi soir car samedi prochain, je vais encore être absente. Argh !

Et puis Allan est tellement sympa. Une crème. Doux et gentil. Bon, il ne se souviens pas de mon prénom, mais c’est pas grave (« Ah mais c’est toi Céline ??? ») (ça fait plaisir) (je lui avais envoyé un petit mot en m’inscrivant au stage « faux débutant » de novembre) (en même temps, je lui ai jamais donné de photo de moi pour son trombi). Aujourd’hui, il m’a quand même dit, alors que je ne lui avais pas donné ma petite fiche de présence : « Puisque c’est comme ça, tu m’inviteras au restaurant ! » Et moi (sincère en plus) : « Okay ! Sans problème ! »

Non mais attends, un type qui fait des claquettes, c’est quand même tellement la classe… (soupir de midinette.)

Anyway. Tout ça pour dire que si tu t’ennuies, toi là-bas, eh bien viens-y donc faire des claquettes. C’est à la mode (une copine de Vic en fait, le lundi soir ou le jeudi soir, quelle coïncidence !), bien mieux que la danse africaine ou la salsa qui regroupent toutes les morues vulgaires du coin (Mimine et Papatte vont apprécier). Les claquettes, c’est classe et c’est chouette. Donc tu prends tes petits pieds dodus et tu viens chez ALLAN !!

Et regarde ce que tu sauras faire, au bout de juste deux heures de stage (niveau initiation) (le stage d’octobre est déjà tout complet, quel succès !) :

Je crois que je vais lui demander l’autorisation de filmer certains cours dans quelques semaines et je mettrai des vidéos de temps à autres. Allez, dites que ça vous plairait de me voir faire des step, des stamp, des stomp, des brush, des scuff, des snap… (rien que le vocabulaire employé me met en transe !) Bande de petits voyous voyeurs !

Laisser un commentaire