Oooohhh my Goooooood!!!!!

Je viens de voir la note de Kek et son allusion à la vidéo 2 Girls 1 Cup m’a fait penser à Harold. Lorsque j’étais à Madrid chez Anne-So, il m’avait parlé de cette fameuse vidéo coprophage, gros buzz en 2007 : deux filles se tripotent sur une musique d’ascenseur puis chient dans un verre, avant de manger leur merde à pleines dents et se dégueuler dans la bouche l’une de l’autre (sic) (je ne prends pas de gant, la vidéo est assez ignoble !)

Le gros truc marrant a consisté à faire visionner cette vidéo à son entourage et filmer les réactions des gens. Des centaines de réactions, souvent hilarantes, ont ainsi été enregistrées. Si vous voulez rire, cliquez sur les vidéos !

Promis, je n’ai pas caché la vidéo originale de Marco Fiorito, elle est très facilement trouvable sur Gogol : tapez le titre + official. Personnellement, j’ai réussi à la regarder jusqu’au bout (c’est court) sans hurler ni vomir, mais c’est tellement sordide qu’il me semble qu’il faut être un grand malade pour bander devant ce genre de truc… (je me demande combien ces pauvres filles ont été payées pour faire ça… beurk.)

Il paraît que 2 Girls 1 Finger est encore pire, mais je vais m’arrêter là.

Amusant de voir que, outre les cris, le rire est, dans la plupart des cas, un mécanisme de protection (distanciation ?) devant des images horrifiantes (comme dans les attractions à sensations fortes des fêtes foraines !)

Ca m’a donné envie de revoir Salò o le 120 Giornate di Sodoma de Pasolini tout ça ! Au moins, c’est pas de la merde en boîte.

*     *     *

Edit : ce qui me fait le plus horreur, c’est plutôt ce genre de site, avec des photos de suspensions, de scarifications voire mutilations à la limite du soutenable (plus d’une fois j’ai failli tourner de l’oeil). La première fois que je suis allée me faire percer, le mec avait dans sa boutique des magazines de modifications corporelles extrêmes, ça m’avait traumatisée. Dire que des gens AIMENT (se faire (faire)) ça, c’est fou. C’est de la torture. A côté, manger du caca ou du vomi, c’est presque gentillet.

16 comments / Add your comment below

  1. Valentin >> Ha Ha.

    Med >> Oui pour l’edit, j’avoue que moi non plus, j’ai pas envie de regarder des vidéos de modifications corporelles (rien qu’Orlan et David Nebreda me font peur !) J’ai déjà vu sur le site BME des photos d’amputations volontaires (weird!) ou de paupières cousues (abominable)… Maintenant, plus rien ne m’étonne dans la nature humaine. Au fait, j’ai très mal dormi la nuit dernière, j’ai toujours la vision de ces filles mangeant du caca, finalement, ça m’a beaucoup plus traumatisée que ce que je pensais !! :-s Heureusement, les vidéos des gens qui regardent et hurlent me font beaucoup rire. Ca me rassure de penser que je suis pas la seule à avoir vu ça.
    Mais quelle bande de sickos quand même *_*

  2. les amputations volontaires correspondent souvent à une maladie mentale relativement fréquente,ceux qui en souffrent ont le sentiment que tel membre ne leur appartient pas. c’est pas forcement pour des critères esthétique même si un moignon c’est la classe et on peut sûrement en faire profiter son/sa concubin(e) de bien des manières.

  3. Valentin >> Oui j’ai déjà entendu parler des amputations volontaires. Cette maladie s’appelle l’apotemnophilie.
    De toutes façons, toutes ces pratiques extrêmes (scarifications extrêmes, implants bizarres à des endroits bizarres, suspensions – « suicide suspension », « coma suspension », rien que les noms !) relèvent d’une maladie, je crois. Se faire coudre les paupières ou les lèvres, c’est quand même effrayant, j’y avais jamais pensé, sauf pour un film d’horreur peut-être… *_*
    Quant à ton histoire de moignon (après le fist fucking, le moignon fucking ? Beeuurrrk !), rigole pas, y’a des gens qui sont sexuellement attirés par les gens amputés. Ca aussi ça porte un nom : l’acrotomophilie !
    Source : Larousse

  4. La tu relance vraiment la discussion,j’ai vu un reportage sur canal sur les vices du Japon.Et des types kiffent sur des mangas porno avec des fillettes tronc (sans bras ni jambes) c’est vrai après tout,même à 8 ans elles peuvent te griffer,flippant quand on est un otaku peu sportif.La aucun risque.

  5. Valentin, ha ha, c’est de mieux en mieux cette conversation. J’hésite entre rire ou vomir. Peut-être les deux ?
    J’ai trouvé sur internet une liste de « paraphilies », c’est très intéressant :
    Définition et liste de paraphilies sur Wikipédia
    Je crois qu’en fait, je suis atteinte de chronophilie (et non « gérontophilie », sales pervers !)
    Le bouboupisme ça me fait rire ! La nécrodendrophilie : n’importe quoi (contact sexuel avec des arbres morts ? Ou peut-être des troncs – sans bras sans jambes – morts ? Hu Hu…) Je viens de me payer une bonne tranche de rire ! 😀

  6. Effectivement dorénavant le terme « paraphilie » est privilégié par rapport à « perversion » considéré comme trop péjoratif.

    c’est vrai quoi.

  7. Je ne vois pas en quoi certaines ces paraphilies sont des perversions !
    D’ailleurs, « pédophilie » n’y figure soigneusement pas il me semble.
    La coprophagie (décidément le mot de la semaine) ou l’ondinisme, tant que ça se fait entre deux personnes consentantes, peut-on considérer ça comme une perversion ?
    En privé, n’a-t-on pas le droit de faire ce qu’on veut, si cela se fait avec l’assentiment de l’autre et dans le respect (et si je puis dire : la joie !) (soyons fous !) ?
    Je ne sais plus qui disait : « Pornographie : érotisme des autres » 🙂

  8. Ah, je viens de relire l’article Wikipédia, effectivement, les paraphilies principales, je les avais zappées pour ne m’attarder que sur les « imaginaires ». Sorry.

  9. Très intéressant cet article de Wikipédia.. je ne savais pas que tout ça existait !
    Je n’aurais jamais pensé que les sécrétions nasales pouvaient être excitantes ! La louterophilie, la trimammmophilie ou l’hirsutophilie, c’est pas mal non plus o_O

    A propos de coprophagie et d’ondinisme, le roman de Pascal Bruckner « Lunes de fiel » détaille ce genre de relations de manière troublante. (L’auteur a l’air de vraiment bien connaître le sujet …)

  10. Princesse >> Moi aussi, ça me rend toute chose…

    Pat >> Je me demande quand même s’il n’y en a pas des farfelues qui se sont glissées dedans !!?? Bizarrement, il n’y a pas d’excitation sexuelle à l’idée d’être violé ou violenté. Je suis sûre que ça existe.
    Le Godivisme, je pensais que c’était être excité sexuellement par du chocolat. Ha Ha.
    « Lunes de Fiel », Polanski en avait tiré un film non ? Avec Emmanuelle Seigner et Hugh Grant. Tu crois qu’il faut s’y connaître pour parler de coprophagie ou ondinisme ? 😀 L’imagination seule pourrait suffire ? Un extrait ? (Tu as des lectures cool.) Le livre est bien ?
    De Bruckner, j’avais beaucoup aimé « les Voleurs de beauté », dont je ne me souviens plus, mais qui était très étrange.
    Il faut lire « les 120 Journées de Sodome » de Sade sans avoir envie de jeter loin, très loin le livre et après, je crois qu’on est vacciné contre tout.

  11. Je n’ai pas vu le film mais j’ai noté dans les critiques la dichotomie habituelle entre ceux qui ont lu et aimé le livre (et qui détestent le film) et ceux qui n’ayant vu que le film y trouvent quelque intérêt, sans compter les inconditionnels de Polanski…

    Ça fait plusieurs années que j’ai lu ce bouquin (emprunté à l’Institut français de Ljubljana me semble-t-il) J’ai complètement oublié la fin, mais quelques passages me sont restés dans en tête. (pas les plus crus d’ailleurs).
    C’est pas très optimiste ni romantique… A l’époque, j’étais encore jeune et naïve et ça m’avait beaucoup marqué. Il faudrait que je le relise tiens. Je suis pas fan de Pascal Bruckner en tant qu’homme (c’est le moins qu’on puisse dire) mais j’aime bien l’écrivain…

    Sade ? je veux garder un peu de candeur, je vais attendre quelques années :p

Laisser un commentaire