En octobre, penser à être sobre

C’est pas que je veux pas. C’est que je peux pas. J’voudrais bin mais j’peux point.

Ca fait trois semaines que je suis rentrée de vacances et, comme d’hab’, je ne touche pas terre. Pourtant, j’ai envie de m’arrêter, mais c’est comme une espèce de force centrifuge qui m’aspire, m’emporte dans un tourbillon d’activités diverses et variées.

Je voulais faire des posts sur tout ça, tout ce que j’ai vu de bien. Pas le temps. Alors, en vrac, tout ce que j’ai fait depuis le 1e septembre (je ne compte pas les rencontres multiples et les moults restaus et/ou sorties et/ou soirées entre amis) :

Le Funambule, chorégraphie d’Angelin Preljocaj sur un texte de Jean Genet, aux Abbesses : reprise culturelle prometteuse avec cette invitation de Baz qui m’a permis de croiser ma maître de stage de la Biennale de la Danse (presque 10 ans !), qui est l’attachée de presse de la compagnie d’Angelin. J’aime beaucoup ce qu’il fait mais je ne sais pas si cette « prise de risque » était la meilleure entrée en matière pour Mimine, qui m’accompagnait. J’ai aimé, sans être transportée. Le texte m’a moyennement plu.

Les Regrets de Cédric Kahn : un film relativement ennuyeux sur la passion avec un grand P. Pour le coup, je trouve que l’Ennui avec un grand E eût mieux convenu. Enfin, moi, je me suis fait chier, quand même, alors que la passion, a priori, je suis plutôt pour. Voilà voilàààà.

Rencontre avec et concert de Vladimir Cosma (par l’orchestre de la Garde Républicaine) au Parc Floral de Vincennes, avec Mimine et Kim : retrouvailles avec ce cher Vladimir, déjà vu en 2005. Bon, j’adore, que dire de plus sinon que je serai forcément à son concert au Châtelet en mars prochain. Si je peux, je mettrai des photos et des vidéos.

Concerts de Mylène Farmer au Stade de France : finalement, j’y suis allée les deux soirs d’affilée, soyons fous. Un week-end qui m’a coûté cher, mais enfin, le plaisir que j’y ai pris m’a largement dédommagée. Et puis je crois que je ne m’en serais pas remise de penser qu’elle passait encore sans que j’en sois. Donc. Et du coup, j’ai vilement incité mon frère à m’accompagner le deuxième soir. Hin Hin. J’y consacrerai sans faute un article émaillé de photos et surtout vidéos (où l’on m’entend chanter ignoblement, argh.) Je crois que je suis amoureuse de Mylène ; ne me demandez ni pourquoi ni comment, c’est comme ça. Depuis des années – Dire qu’il y a dix ans, j’assistais au Mylenium Tour (trois fois !)

Expo VRAOUM ! à la Maison Rouge : tout amateur de BD se dépêchera d’y courir pour découvrir non seulement un lieu fort sympathique mais encore et surtout une expo d’une richesse hallucinante, proposant des dizaines et dizaines de planches originales mythiques (Hergé ! Peyo ! et mille autres !) ainsi qu’une très belle installation de Gilles Barbier intitulée « L’Hospice » que je ne vous décrirai pas.

La Douleur de Duras, mise en scène Patrice Chéreau et Thierry Thieû Niang, avec Dominique Blanc : avec Mimine, Cynthia et Kim. Un texte puissant, fort, violent, servi par une comédienne remarquable. Une petite retenue pour moi sur la mise en scène, un peu… je sais pas… ennuyeuse. Je n’entendais pas le texte de cette façon lorsque je l’ai lu. Et puis il me semble qu’il y a eu du texte rajouté, ce qui m’a choquée. A vérifier. Néanmoins, soirée de haute tenue.

Journées du Patrimoine à la Fondation France Télévisions : avec Mimine, Raph et Kim. Non, en vrai, on s’est déplacé pour rien car on est arrivé trop tard. Mais on a vu Henri Sannier signer des autographes (trop cool, hein ? ^^) et on a parlé à un bègue postillonneur. Et aussi on a mangé des gâteaux Angelina près des Tuileries (surtout Raph’, en fait.)

Concert de Ane Brun (et deux autres filles formidables) à l’Institut Culturel Suédois : invitation gracieuse de Benj’, leur représentant officiel et unique sur la France ; concert absolument magique avec trois Suédoises plus envoûtantes les unes que les autres. J’en reparlerai. Soirée qui s’est finie dans les jardins de l’Institut autour d’une coupe de vin et de toasts au pain suédois. J’y ai (re)croisé un ami de Benj’, photographe sacrément doué et très sympatoche, Julien B., avec qui j’ai discuté un peu photo. J’ai réalisé que lui et sa copine habitent à deux pas de chez moi. A quand une bouffe !?

A venir d’ici lundi prochain :

Les Apéros du Jeudi : rencontres professionnelles prout-prout branchouilles des gens de la com (hum, tout ce que j’aime, mais c’est juste pour le plaisir d’aller squatter une soirée snob dans un bel hôtel avec des copains que j’incruste.)

Taraf au Théâtre de la Ville : après la folk suédoise, la musique roumaine. Merci Baz.

Un Prophète d’Audiard : plus le temps passe et moins j’ai envie de le voir, mais bon. A priori, je devrais y aller en charmante compagnie.

Et puis les claquettes. Deuxième cours samedi. J’ai acheté mes chaussures aujourd’hui, entre midi et deux, mais ce soir, j’ai l’impression qu’elles me font un peu mal. Gnnn. A voir sur la durée.

Mercredi, je pars pour quatre jours à Madrid. Et avant, je dois absolument écrire cette nouvelle. Après, ouf. Ce sera la fin d’un mois trop rempli, sur tous les plans. En octobre, je vais essayer de me ménager au moins deux soirs par semaine à ne rien faire, ne voir personne, ne pas sortir. Juste jouer du piano, par exemple. Ou lire.

Sinon, aujourd’hui, j’ai à peu près remonté la pente au boulot. J’ai (enfin) rendu mes « devoirs », une note de synthèse (j’avais dix jours pour la faire, je l’ai torchée en deux à cause de tout le retard accumulé) qui servira de base pour des préconisations stratégiques pour un gros client. Quinze pages. Xave m’a dit : « Bon boulot ».

Sauvée.

2 comments / Add your comment below

  1. moi aussi,je pense que je vais aller voir « un prophete »,c’est bien un film francais sans personne qui soit la fille ou le fils d’un tel. (ah si le réalisateur,bon je ferme ma gueule)

  2. Je suis de toute les sorties… je suis de toutes les sorties … à chanter sur l’air de l’ « oportuniste » de Dutronc, mais moi je ne suis pas une opportuniste hein !
    Je suis juste une parisiennnnnnnnnnnnnnne !
    et j’ai un agent de sorties assez doué ..(c’est toi l’agent d’abord !!!! 🙂

Laisser un commentaire