Le jugement de minuit

Ministère de la Justice

Attendu que, déchaînée par le retour inopiné autant qu’inattendu de monsieur Manolo sur Facebook, l’auteur de ce blog a passé une bonne partie de la nuit dernière sur le site précité ;
que, par conséquent, elle n’a dormi que l’équivalent de quatre heures ;
que, de facto, elle a passé une atroce journée à lutter contre le sommeil dans un état frisant le coma éthylique ;
que, ce soir, conformément aux règles de l’amitié, elle est restée plus de deux heures au téléphone avec monsieur Raphaël ;
qu’il est déjà plus de minuit et demi et qu’elle a un certain nombre de dédicaces à scanner et photos à mettre en forme ;
que, découlant du premier point, elle agonise de fatigue, vidée de toute substance vitale ;
que sa santé, voire son poste sont en péril en raison de ce manque chronique de sommeil ;
qu’elle a une montagne de livres accumulés à lire et que ce serait pas mal qu’elle se cultive un peu un jour ;

Attendu qu’en cet état, l’auteur de ce blog n’est donc pas en mesure de rédiger le compte rendu de son week-end dernier ;

Par ces motifs : condamne l’auteur à se mettre au lit dès le point final de cette note.

*     *     *

Dura lex sed lex.

2 comments / Add your comment below

  1. Ich versuche, ich versuche, meine kleine…

    Il y a toujours au fond de mon coeur une petite étudiante amoureuse d’un homme de droit… HiHiHi. Comme dirait Cyrano dans la pièce de Rostand : « Grâce à vous, une robe* a passé dans ma vie »

    (* d’avocat, of course)

Laisser un commentaire