Day one

Eh oui, on vieillit mais la vie continue ! Autant continuer avec elle !

Des trucs en vrac.

Tout à l’heure, je suis allée chercher mes vieilles pelloches à la Fnac et j’ai un peu compris pourquoi le pauvre Raphaël s’est senti traqué par mon objectif durant tout l’été (en même temps, on ne s’est vu que deux ou trois fois en juillet – août, hein ^^’) (oui, ça fait peur…)

N’empêche, c’est vrai qu’il m’a inspirée le petit Raph, avec son sourire immense, éclatant comme un poignard qui sort de son fourreau (c’est la première comparaison qui me vient à l’esprit, désolée) et ses yeux bleus pétillants comme la mer qui chante et danse. Il a été ma « muse estivale », si je puis m’exprimer ainsi 😉

Allez, cette année, je me motive, j’essaie de tirer le portrait de tous mes amis – z’avez intérêt à être coopératifs. On s’y met dès le printemps ! Et puis j’ai toujours mon idée de blog bouquins, là, derrière les fagots…

A part ça, je suis révoltée et scandalisée car ils se sont trompés, ces crétignoles de la Fnac, en me faisant un TIRAGE papier de mes photos en noir et blanc moches (évidemment…) sur du papier brillant moche (je DETESTE le brillant pour le noir et blanc, va savoir pourquoi Charles) alors que j’avais demandé uniquement le transfert sur CD ! Et tout ça, pour le prix d’un avant-bras.

Déjà qu’ils se sont gourés pour mes photos couleurs (heureusement, ils m’ont offert le tirage.)

Ca va gueuler demain soir au comptoir, je vous dis que ça.

aout2008hyeres

Dans la série « retrouvailles émouvifiantes », j’ai reçu une chouette carte de ma chère Mme Adamo (ma prof d’Anglais de l’IEP ! Mine de rien, ça fait près de 8 ans qu’on est resté en contact !) en réponse à mes voeux annuels et il est fort probable que l’on se voie le 27 février prochain. How exciting! (Qu’est-ce que je vais pouvoir lui dire…)

Et puis, dans la série « chuis trop une aventurière sans toit ni loi », comme je suis une rebelle de la laïfe (HuHu), je pars toute seule avec mon sac à dos à Rome, quatre jours, fin juin. Je me suis décidée comme une égoïste dans mon coin parce que ça fait des mois que j’ai envie de partir et que je suis frustrée de l’Asie et du Maroc qui ont lamentablement échoué. Alors merde, non, je n’attends plus que les autres se tâtent tous les bourrelets pour bouger, j’y vais, tant pis.

C’est trop difficile de concilier les aspirations de tout le monde (ou en tout cas, les miennes avec celles des autres, ah ah) alors plutôt que d’attendre que les autres se décident, plutôt que m’agacer parce que personne n’aura envie de visiter ce que je veux et bouder parce qu’on n’aura pas fait tout ce que j’ai envie de faire, eh bah je vis l’aventure en solo. Je crois que j’ai plus envie de partir quelque part que partir avec quelqu’un.

Je ne sais pas trop ce que ça va donner, peut-être que je vais me faire royalement chier à admirer des splendeurs seule, sans personne avec qui partager mes émotions, mais j’aurai essayé !

En tout cas, pour l’heure, je pars après-demain soir en Belgique, avec mon collègue P. J’ai été très stressée et contrariée à cette idée et me voici maintenant très contente et ravie (vive la cyclothymie !) Je ne sais pas trop ce qui fait que j’ai changé d’avis, l’idée du voyage, peut-être ? Même pas hyper loin et même pas hyper glamour, finalement, je trouve ça fun de faire de la route la nuit, vers une destination bucolique inconnue, pour deux jours hors de la routine, avec un type qui va peut-être s’avérer charmant compagnon de route. Ou pas ^^

Et le pire, c’est qu’en plus, tout le boulot, c’est quand même P. qui va le faire (rendons à César…) Moi je serai là pour vérifier que tout se passe bien.

Ah ah.

J’adore mon job, en fait.

1 comment / Add your comment below

Laisser un commentaire