Où il est question de régimes, d’anorexie et d’amis… (ou ex-amis)

J’ai commencé un régime. Le énième. Que je ne tiendrai pas. Comme d’hab. Mais ça fait toujours bien de dire qu’on fait un régime au printemps, non ?

Quand je parle de régime, attention, je ne parle pas de trucs draconiens ou farfelus (régime hyper protéiné, soupe aux choux, restrictions alimentaires…) mais d’un rééquilibrage de mes habitudes alimentaires. Parce que, bon, manger des pommes de terre rissolées, des pâtes, du riz et des pizzas tous les jours, même si je les accompagne de trois feuilles de salade pour me donner bonne conscience, faut être honnête, c’est pas ça qui me permettra de conserver mon corps gracile et finement galbé ^-^ (celui qui a ri, tu dégages vite fait de mon blog !)

A la rentrée dernière, j’avais 3 kilos à perdre. Là, j’en suis à 5. Donc avant que je ne me transforme en réincarnation de Bouddha, il est grand temps que je renonce aux chips et autres délices salés et friturés ! Gnnnn…

Du coup, depuis le début de la semaine, je me suis mise au poisson et aux légumes. Pinaise, mais c’est d’un ennuyeux ! Au moins, chez maman, je ne pouvais pas râler, je me mettais les pieds sous la table et je mangeais ce qu’on me servait. Mais là, avoir à me préparer moi-même des trucs insipides et verts, bof.

Et puis aussi, j’essaie de faire de l’exercice physique. Enfin, exercice physique, c’est un bien grand mot. Hier, je suis allée courir 15-20 minutes et j’ai fini sur les rotules, agonisante comme un vieux canasson bon pour l’abattoir. Ah, elle était belle la jeunesse française, hier, sur le bitume balnéolais ! Et aujourd’hui, en voulant recommencer cet exploit, j’avais les mollets tellement endoloris et durcis que je n’ai pas tenu 5 minutes. Difficile de transformer une moule en tigre !

En faisant quelques recherches sur internet sur les différents types de régimes conseillés, je suis tombée sur une population assez effrayante : les pro-ana (autrement dit les pro-anorexiques), souffrant de troubles du comportement alimentaire, qui s’aident et se soutiennent mutuellement dans l’anorexie ou la boulimie. Pour certaines, l’anorexie n’est plus une maladie mais un mode de vie (sic). Elles en viennent à mépriser et trouver répugnantes les « rondes » qui n’ont pas la force et la volonté de se faire mourir de faim comme elles. Ce serait plus triste qu’effrayant si certaines de ces pro-ana n’entraînaient pas dans leur dangereux délire d’autres jeunes filles obsédées par la minceur / maigreur et terrifées par le passage à l’âge adulte (refus de l’apparition des signes de la féminité). Leur idéal de beauté ressemble à un squelette recouvert d’une fine pellicule de peau (1,70 m – 40 kg) comme Nicole Richie ou Mary Kate Olsen. J’ai beau regarder de tous mes yeux (bon, c’est sûr, je n’en ai que deux), je ne vois rien, mais RIEN de sexy ni sensuel et encore moins de beau dans un corps décharné d’où saillent tous les os.

Evidemment, je suis une fille, mais je suis sûre que la plupart des hommes trouvent plutôt rebutant un corps tout rachitique… (hommes de ce blog, manifestez-vous !)

Ce qui m’a troublée, c’est le nombre de jeunes filles recherchant du soutien auprès de ce genre de sites / forums / blogs et qui fantasment sur des corps de top-models s’imposant des règles de vie horribles, se droguant pour résister et étant, pour la plupart, retouchées sous photoshop pour les magazines…

J’ai pensé à mon régime, au régime que nous essayons globalement toutes de faire, nous les femmes, conditionnées que nous sommes malgré nous par la pub, le regard des autres, les critères actuels de beauté, pour essayer de nous approcher un tant soit peu de ces créatures de rêve aux formes prétendument harmonieuses.

Au fond, je sais très bien que je ne ressemblerai jamais à Adriana Karambeu (même si on m’a déjà dit que j’avais ses jambes, ah. ah. ah.) On se rend vraiment malheureuses pour rien. On devrait vouloir mincir pour être bien dans SON corps, pas pour être dans le corps d’une autre ! Société de paillettes à la con, va !

(Allez, hop, à la poubelle le poisson et les haricots verts ! ^-^)

Non mais sans déconner. On est quand même dans la société du paraître, c’est fou ça. Tiens, en rentrant de mon footing glorieux, je me suis même fait UN MASQUE DE BEAUTE ! Attendez, un MASQUE ! Je suis au chômage, je ne vois personne de la journée si ce n’est la caissière d’Attac et je me fais un masque pour resplendir dans mon salon. Bon, en même temps, c’est vrai que ça fait du bien de s’occuper de soi de temps à autres. Mais quand même. A la place de ce masque, j’aurai pu acheter 2 timbres pour envoyer 2 lettres de motivation par la poste. Eh ouais.

Ces derniers temps, j’ai l’impression que le temps file à toute allure. Je sais pas pourquoi, j’arrive pas à répondre à tous mes mails en retard, j’arrive même pas à répondre au téléphone – mais ça, c’est pas nouveau. Combien de personnes j’ai mises dans le vent depuis ce week-end ? Mimine, MaP, Vince et K. Ne parlons pas des gens qui m’ont appelée il y a trois plombes et qui ont déjà dû me rayer de leur carnet d’adresses (Mag, Narae, Ch., Nico…)

D’ailleurs, je crois que Nico me fait la gueule pour de bon, cette fois. L’autre jour, il se connecte sur MSN. Ca faisait deux fois qu’il me loupait, alors je l’apostrophe gentiment, tu vois : « Ouhou ! »
– Réponse neutre : « Ca t’arrive de répondre au téléphone ? »
(Et toi, ça t’arrive d’être aimable ?)
– Moi : « Ouais ! » (mais non ! Pourquoi je dis ça ? Mon téléphone est toujours au fond de mon sac et quand j’écoute les messages, je me dis toujours : « je rappellerai plus tard. ») Vite, je corrige le tir : « Enfin, faut avoir de la chance ! » (ah ah, sacrée moi va !)
– Nico : « Bin je dois jamais avoir de chance alors. »
Un ange virtuel passe.
On échange deux banalités, je sens bien que ça coince quelque part. Et puis je lui pose une question. Et pof. Il se déconnecte. Comme ça. Ni au revoir ni merde. T’imagines ? Je le connais depuis 10 ans Nico, hé ho. En même temps, j’aurais pu lui demander des nouvelles plutôt que de lui ordonner d’aller acheter le dernier album de Manu Larcenet qu’il ne connaît pas.
J’ai toujours un sens des priorités exceptionnel.

Je me rends compte que je demande beaucoup aux gens que je considère mes amis mais que j’ai parfois (souvent) tendance aussi à être désinvolte avec eux. Malgré moi. Je leur demande de m’aimer, de me montrer qu’ils m’aiment mais de mon côté, ça me semble tellement évident que je vais pas me crever les fesses à leur prouver. Et la confiance bordel ?
Donc voilà.
Ca fait un peu la quatrième ou cinquième « engueulade » / « déception » entre nous. Ca m’énerve parce qu’en plus, j’aime pas trop faire le premier pas pour les réconcilitations (« Le premier pas… J’aim’rais qu’il fasse le premier pas »…) Suis-je fautive de ne pas aimer le téléphone ?
Je sais pas.
Société du progrès technique à la con, va !

J’aime pas m’engueuler avec les amis. Parce qu’ils ont souvent des trucs qui m’appartiennent. Là, y’a pas longtemps, je me suis engueulée avec une amie (enfin, je ne sais pas si nous le sommes encore !) qui a, avec son copain, une quarantaine de bouquins à moi. Ca me fait chier. Je vais paraître super matérialiste, mais j’y pense tous les jours. Quasiment. Déjà ça me fait un super énorme trou dans ma bibliothèque. Ensuite, il s’agit de l’intégrale de Monster (18 tomes à environ 7 €) et de 11 tomes de Nana (à environ 6 €) (on dirait Picsou, quand j’écris, là, non ?) plus quelques bouquins auxquels je tiens beaucoup (les correspondances de Baudelaire, Le vieux qui lisait des romans d’amour et je sais même plus quoi d’autre…)

Je ne sais pas comment je vais les récupérer, ça m’embête. J’ai pensé à envoyer une lettre recommandée, pour réclamer mon dû. Mais ça fait un peu chien mesquin. Le mieux serait qu’on se voie pour que Benj’ me rende mes 40 livres (vive le poids !) J’avais demandé à Mimine, amie commune, d’en récupérer une partie auprès d’eux, mais apparemment, Benj’ tient à me les rendre en mains propres. Sauf que je n’ai pas envie de parler avec lui de cette histoire débile.
Donc si vous avez des idées un peu classes pour m’en sortir, merci de me les donner. A moins que je dise adieu à une partie de ma bibliothèque ? Ou que je réclame un chèque ? (AH AH)

A part ça, pour parler de choses moins bassement terrestres, l’autre nuit, je suis tombée sur ce blog hilarantissime (mais peut-être qu’on n’a pas le même sens de l’humour ?) que je vous conseille à tous. C’est décalé, drôle, ce « Cereal » n’a peur de rien, surtout pas du ridicule et du coup, il a la classe. Paradoxal ? Eh bien allez voir. Et vous lui direz ce que vous en pensez.

Bonjour America

J’ai aussi fait des découvertes musicales intéressantes… de l’électro mâtinée de musique arabe (Orange Blossom : 2 morceaux sont dans la playlist), du Jrock, de la Jpop et de la Kpop assez médiocres, mais j’adore écouter des musiques dans d’autres langues…

Cela fera l’objet d’un autre post ennuyeux. Là, je ne vais quand même pas abuser.

Laisser un commentaire